Catégorie : apiculture

L’apiculture au mois de février

Certes, le mois de février est le plus court, mais il reste également le pire. C’est à cette période de l’année que le froid devient très intense. Parallèlement, les ruches consomment plus de miel. Durant l’hiver, les principales activités se limitent généralement à nourrir, et ce, seulement dans les cas où toutes les réserves ont été insuffisantes. Ne vous inquiétez pas, vous pouvez mettre en avant du candi sur le trou du couvre cadre. En principe, plus de 1 kg de sucre en morceaux peut faire l’affaire pour donner l’occasion à vos abeilles de tenir durant cette période. Par ailleurs, des cristaux un peu trop gros non dissous par l’humidité de la ruche tomberont forcément sur le plateau de sol. Logiquement, il faudra alors travailler sur ce dernier.


En principe, durant cette période, les travaux au rucher consistent surtout à surveiller toutes les colonies faibles. Mais en ce qui concerne l’atelier, vous aurez certainement du fil à retordre étant donné que vous vous chargerez de la désinfection corps et hausses. Il est important de préciser que la désinfection annuelle des hausses, mais également des corps de ruche reste impérative.

En réalité, la prophylaxie des maladies est souvent évitée grâce aux soins médicamenteux prodigués à toutes vos colonies malades. Vous le savez certainement, colonie malade rime carrément avec année de perdue, donc prudence est mère de sûreté, pensez-y !

Categories: apiculture

L’apiculture au mois de janvier

En principe, janvier est le premier mois de l’hiver, donc le froid et, peut être, la neige devraient être au rendez-vous durant ce moment. Pour ce faire, il sera important de surveiller les entrées de ruches, mais également de dégager la neige qui pourrait s’y présenter.


A priori, les jours durant le mois de janvier sont particulièrement courts, à ce moment de l’année, le froid est certainement de rigueur. Sur cette lancée, les abeilles ne seront pas dans leurs éléments, ce n’est pas un mois très productif pour ces derniers. Les rares journées ensoleillées restent tout de même un plus pour les colonies tout comme la chaleur du soleil qui est en parfaite symbiose avec le froid de l’air. C’est à ce moment-là que les abeilles profitent pour sortir, mais surtout pour se délester de tous leurs excréments.

Néanmoins, par temps couvert, elles préfèrent rester au chaud dans la ruche étant donné que le froid les serait fatales. Durant ce premier mois de l’année, il n’y aura guère de fleurs et encore mois des arbres susceptibles à alimenter les abeilles. Ainsi, la vie de la colonie sera carrément en ralenti, et ce, en restant serrée en grappe les unes contre les autres. C’est aussi le moment de parrainer une ruche ou de réserver des reines fécondées.

Categories: apiculture